Derniers sujets
» aptitudes du BP face rase
Sam 12 Sep - 22:06 par tobb'isis

» Conseil pour débuter le troupeau
Mar 25 Aoû - 19:45 par tobb'isis

» Bonjour
Mar 11 Aoû - 9:57 par anipat

» Les couleurs et poils ???
Ven 17 Juil - 12:01 par Grim

» avis sur différence Border Collie / BP par Silvia Trkman
Ven 17 Juil - 11:49 par Grim

» Déclanchement d'Isis au troupeau
Mer 17 Juin - 19:20 par tobb'isis

» Drac bientôt en classe 3 !
Mer 17 Juin - 19:04 par tobb'isis

» Bonjour Je me présente
Ven 29 Mai - 20:48 par marievince

» Avant les moutons on s'entraine avec le cheval
Jeu 9 Avr - 22:55 par tobb'isis

Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier


Et si vous etiez un chien? le renforcement positif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et si vous etiez un chien? le renforcement positif

Message  Djinntonic le Mer 16 Sep - 10:33

Extrait tiré du livre 100 clés pour dresser son Chien - Edition Larousse

Si vous avez du mal à saisir la différence entre le renforcement positif et le renforcement négatif, imaginez la situation suivante: vous avez été embauché dans une entreprise où personne ne parle votre langue et ne vous dit ce que vous devez faire, et votre description de poste est très vague.
Seule possibilité: vous essayez de vous débrouiller tout seul.

Vous courez çà et là pour proposer vos services dans toutes sortes de domaines parce que vous possédez de nombreux talents innés et une énergie débordante.
Autour de vous, tout le monde semble désapprouver.
Lorsque vous accueillez les clients en leur faisant une grosse bise sur les deux joues, intervenez mal à propos lors des réunions du conseil d'administration, vous emparez de tout ce que vos collègues laissent traîner et vous précipitez sur le repas de midi à la cantine, le directeur de l'entreprise vous frappe ou vous empoigne pour vous virer de votre bureau et vous enfermer dans une
autre pièce.
Vous criez, mais il n'a aucune idée de ce que vous essayez de lui dire. Il vous laisse seul. Vous n'avez aucune indication, aucune tâche définie à accomplir et vous ne savez plus où vous en êtes.
Vous vous ennuyez comme un rat mort. Vous commencez à griffonner sur les publications internes et à faire des cocottes en papier avec le courrier.
Votre patron ne vous donne rien à faire.
Vous finissez par comprendre qu'il est inutile de tenter
de communiquer avec d'autres membres de l'équipe et votre patron semble satisfait de vous voir enfin calmé.
Il recommence à vous parler et cela vous fait tellement plaisir que vous ne pouvez pas vous empêcher de le serrer dans vos bras avec force et enthousiasme. Et vous vous retrouvez une nouvelle fois isolé, ne sachant comment tuer le temps. Vous découvrez la résignation, et l'état dépressif devient votre seconde nature.
Avec un peu de chance, votre patron vous renverra ou, encore mieux, suivra une formation qui lui apprendra à travailler autrement et plus efficacement avec ses
collaborateurs, Jackpot! Soudain, il vous comprend.
Il est capable de communiquer. Il vous fait savoir très calmement et très clairement que vous êtes son assistant.
Hourra! Il vous apprend pas à pas à exécuter chacune des tâches qu'il vous confie. Il vous sourit. Il est fier de vous, vous remercie. Il vous fait des cadeaux - une superbe
agrafeuse et un magnifique stylo. Il vous emmène partout avec lui. À chaque fois que vous faites correctement votre travail, vous êtes félicité.
Si vous commettez une erreur, il ne vous réprimande pas et ne vous ignore pas pour le
reste de la semaine, parce qu'il sait que c'est de sa faute; visiblement, il ne vous a pas suffisamment bien appris à exécuter la tâche en question ou il vous a désorienté par
des messages contradictoires.
Vous ne vous ennuyez jamais, car tous les jours, vous apprenez quelque chose de nouveau. Votre patron vous
autorise des pauses déjeuner et ne vous surcharge jamais
de travail. Vous aimez ce que vous faites. Vous aimez votre patron. Et lui aussi semble vous aimer.
Si, de temps en temps, vous reprenez vos mauvaises habitudes, il vous rappelle gentiment que vous n'avez pas à fourrer votre nez partout et à vous précipiter pour accueillir les clients; il vous redirige vers votre magnifique bureau afin que vous puissiez
accomplir le travail pour lequel vous avez été embauché. Tout le monde est heureux et l'entreprise prospère.
Beaucoup de chiens vivent la première partie de ce scénario parce que leur propriétaire ne sait tout simplement pas comment faire autrement.
Ignorer son animal, le limiter dans ses activités ou le punir d'un comportement indésirable ne l'aidera pas à apprendre.
Réfléchissez à la façon dont votre chien pourrait considérer sa vie à vos côtés et mettez-vous à sa place. Comprendriez-vous ce qu'on attend de vous? Voudriez vous mener la vie que vous avez choisie pour lui?
Cet exercice d'introspection vous aidera à être plus juste dans vos attentes et plus conscient des besoins de votre chien.
N'oubliez jamais que votre chien n'a pas choisi de vivre avec vous: c'est vous qui l'avez choisi.

_________________

Djinntonic

Féminin Messages : 2133
Date d'inscription : 01/10/2008
Age : 37
Localisation : Boisdon, Seine et Marne (77)

https://sites.google.com/site/sambaandco/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si vous etiez un chien? le renforcement positif

Message  LA VELSYGAVIE le Sam 31 Oct - 21:17

ECOUTE ANALYSE PATIENCE COMPREHENSION ET L'HARMONIE SERA PRESENTE
BIEN VU POUR LA COMPARAISON
LE TROP PLEIN D'ENERGIE CA SE PARTAGE PRENDRE LE TEMPS DE S'EN OCCUPER DE REPONDRE AUSSI A SES ATTENTES ET PAS SEULEMENT QUAND ON LE DESIRE

LA VELSYGAVIE

Féminin Messages : 10
Date d'inscription : 23/10/2009
Localisation : HAUTE NORMANDIE

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum